Association Aidons les à grandir
Fondation Charles Dufour

LA FONDATION CHARLES DUFOUR
OUAGADOUGOU (BURKINA FASO)



Hadama YAMEOGO, Président
(Il est également chef coutumier et a créé une association de chefs coutumiers pour lutter contre l'excision des femmes.)

1 – HISTORIQUE :

En 1973, un ancien militaire français Pierre Dufour,originaire de Lille,décide de vivre sa retraite en Haute Volta et y adopte cinq orphelins.A sa mort, en 1992, son premier fils adoptif Hadama YAMEOGO crée la FONDATION qui porte le nom de CHARLES DUFOUR (fils légitime de Pierre).
Au début, les enfants étaient accueillis dans des familles bénévoles,puis ont pu être installés dans un bâtiment rue de la Chance à Ouagadougou.
Le 2 avril 1994, avec l’aide de la coopération allemande un bâtiment plus grand est construit. La capacité d’accueil de l’orphelinat devenant vite saturée, Hadama entreprend la construction de nouveaux bâtiments.
Le 17 octobre 1998, les enfants emménagent dans des locaux plus vastes et plus spacieux dans le secteur 14.



2 – ROLE :

La FONDATION CHARLES DUFOUR est une association à but non lucratif qui accueille et solarise des enfants orphelins, abandonnés ou vulnérables et prend en charge les frais de scolarité.
Elle aide également à l’entretien de certains adolescents qui sont accueillis dans des familles (paiement des frais scolaires, achat de vêtements et d’un sac de riz par an).
Elle a été reconnue par les autorités officielles burkinabées en particulier par l’action sociale, en avril 1992.

« Un petit coup de main pour un homme de demain » en est la devise.

Actuellement la FONDATION CHARLES DUFOUR comprend :

LE CENTRE D’ACCUEIL :



Situé dans le secteur 14, c’est là que sont logés les 36 enfants accueillis aujourd’hui et qui sont entièrement à la charge
de la Fondation Charles Dufour (hébergement, nourriture,scolarité, santé). Par ailleurs la Fondation aide 12 adolescents qui vivent dans des familles à l’extérieur. Tous les enfants sont scolarisés dans différentes écoles de Ouagadougou.
Le centre est actuellement dirigé par Tantie Aïcha et Haoua.La direction est confiée à des gens diplômés et ayant des expériences significatives au sein des services sociaux de l’état burkinabé. Le centre bénéficie désormais d’une reconnaissance auprès du service d’action sociale de Ouagadougou.
Depuis la réhabilitation du dispensaire les enfants sont en bonne santé. Ils bénéficient d’un suivi sanitaire plus régulier et les infirmiers les sensibilisent une fois par semaine à l’hygiène.
Trois repas par jour sont servis aux enfants (bouillie, tô, riz et pâtes) avec des légumes, grâce aux jardins de Kongoussi et des fruits à la saison. Les menus sont variés et équilibrés en comparaison des familles Burkinabés. Un jardin potager est également implanté dans l’enceinte du centre, il est entretenu par les enfants, très fiers d’améliorer eux-mêmes leur ordinaire.
Depuis quelques années, les bâtiments du Centre d’Accueil sont constamment améliorés (isolation des dortoirs, installation de tables et bancs, construction de douches et latrines, faïence et carrelage dans ces sanitaires, peinture, placards, accès à l’eau courante grâce au château d’eau). Récemment, Hadama a fait faire, pour des raisons de sécurité, des travaux d’électricité. Ces travaux ont pu être réalisés grâce aux bénéfices de l’auberge l’OISEAU BLEU.


LE DISPENSAIRE :

Initialement ouvert en janvier 2001, ce bâtiment, construit dans l’enceinte de la Fondation, a entièrement été réhabilité en 2009.
Il a été inauguré en février 2010 avec l’agrément du Ministère de la santé.
Il comprend un accueil, une salle d’attente, une salle de soins,et deux chambres. Un local pharmacie a également été installé dans un bâtiment annexe.
Ce dispensaire est à la disposition des enfants du centre d’accueil et des habitants du secteur 14, un des quartiers les plus démunis de Ouagadougou.



LE CHATEAU D’EAU :



Grâce à sa mise en service courant 2002, le Centre d’accueil a pu se doter d’un "luxe suprême" : des douches et des latrines correctes.
Le château d’eau permet également aux habitants les plus démunis du secteur d'avoir accès à l'eau potable.



LES JARDINS DE KONGOUSSI :

Les jardins sont situés à environ 130 kms au nord de Ouagadougou, à proximité de la ville de Kongoussi, près du lac Bam.
La Fondation Charles Dufour est autorisée, depuis de nombreuses années, à exploiter ces terres pour la culture maraîchère différentes sortes de légumes et majoritairement des oignons sont cultivés par une vingtaine de familles de paysans qui trouvent ainsi un moyen de subsistance pour leur famille.
La Fondation participe à l’achat de matériel et des semences, une partie de la récolte est soit redescendue au Centre d’Accueil, soit vendue au profit de la Fondation sur les marchés, une autre est destinée aux familles de paysans.



ATELIER FABRICATION DES CUISEURS A BOIS ECONOMES:

Un atelier de fabrication de cuiseurs à bois économes a été aménagé dans l’enceinte du centre d’accueil.
Ces cuiseurs sont prévus pour remplacer les feux traditionnels qui consomment beaucoup de bois, ils permettent aux familles de diminuer de deux tiers leur dépense de bois pour la cuisson.
Par ailleurs les feux traditionnels dégagent beaucoup de fumées inhalées par les femmes qui surveillent la cuisson et qui brassent très régulièrement les préparations. En période de pluie, les foyers sont parfois à l’intérieur des bâtiments, ce qui augmente considérablement le problème des fumées.
La fabrication est assurée par M. Berewidougou Bangré qui les réalise au fur et à mesure des commandes.
Environ 250 cuiseurs ont été réalisés en un an. Ils sont vendus par Lucie qui organise des démonstrations dans les différents secteurs de Ouagadougou et dans des villages.Elle gagne 500 FCFA par cuiseur vendu en plus des 15.000 FCFA pour chaque animation et ses frais sont entièrement remboursés.



L'AUBERGE:
Construite en 2005
plus d'info en page Nos réalisations :

LA MATERNITE:
Ouverte au mois d'août 2012
plus d'info en image : Nos réalisations

Mise à jour le 18/07/2017 à 16h23.